AccueilAccueil  NouvellesNouvelles  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum de RP mêlant une ambiance futuriste et un vaste continent moyenâgeux

Partagez | 

Voir le sujet précédent Bestiaire du Continent Voir le sujet suivant

Equipe administrative
avatar
Aller en basRevenir en haut
MessageBestiaire du Continent
Sam 28 Mar 2015 - 22:05
Avant propos : Les animaux sont classés selon trois thématiques, leur milieu naturel puis leur régime alimentaire et enfin leur ordre alphabétique pour vous aider à retrouver ceux qui vous intéressent en fonction de l'endroit où vous vous trouvez.
Pour des raisons techniques (limitation de forumactif du nombre de caractères par message) nous avons fait un message par milieu naturel au sein de ce sujet. Vous pouvez retrouver le milieu qui vous intéresse grâce au menu (ou retour au menu) inclus dans chaque message.
Vous trouverez également ci-dessous les liens de l'ensemble des animaux de notre bestiaire par ordre alphabétique.

N.B. : les animaux pouvant se trouver dans plusieurs milieux seront classés dans leur milieu le plus fréquent.


Ordre Alphabétique
A :
B : Bleum
C : Camélion, Cochinle
D :
E : Elkraven, Exen
F : Feinal
G : Galganon, Goulauke
H : Hurile
I :
J :
K :
L :
M :
: N
: O
Pheiédra : P
: Q
: R
Saargàn : S
: T
: U
: V
: W
: X
: Y
: Z


Equipe administrative
avatar
Aller en basRevenir en haut
MessageRe: Bestiaire du Continent
Sam 28 Mar 2015 - 22:06
Forêts


Carnivores

Camélion

Caractéristiques physiques : Cousin de la manticore, son corps fait penser à un mélange entre un lion et un scorpion, mais ce qui le rend redoutable est sa capacité à se fondre entièrement dans le décor, d'où son nom.
Habitat naturel : forêt
Durée de vie moyenne : 30 ans
Alimentation : carnivore
Reproduction : à partir de deux ans les femelles mettent bas à deux petits tous les deux ans, les camélionceaux sont sevrés à 5 mois.
Prédateurs : autres camélions, dragons et bêtes plus grosses et plus puissantes qu'eux, leurs prédateurs sont donc rares.
Moyens de défense : crocs acérés, griffes énormes, une queue empoisonnée et flexible dont la force est capable de faire vaciller un homme. Le camélion est capable de disparaître totalement avant d'attaquer, ne pouvant être repéré que par le mouvement de sa queue dans la végétation, sans qu'on ne puisse la voir. Au moment où il va fondre sur sa proie il réapparaît, mais il est souvent trop tard...
Son poison se diffuse en propageant une paralysie, permettant à l'animal d'achever facilement sa proie considérablement diminuée. (chez un homme le poison met environ 15 minutes à causer la mort, elle se produit principalement par asphyxie une fois les poumons touchés)
Comportement social : ce sont des animaux solitaires en dehors de la période de reproduction, il leur arrive de se battre férocement entre eux, ce qui explique qu'ils ne soient pas si nombreux malgré leur puissance.

Notes diverses : Leur résistance et leur rapidité ainsi que leur méthode de camouflage font qu'un homme seul ne peut guère espérer s'en sortir sauf à disposer de capacités hors norme. Il faut généralement cinq à six guerriers pour en venir à bout sans trop de morts.
Exen

Caractéristiques physiques : Un serpent imposant tant en diamètre qu'en longueur (jusqu'à 4 mètres).
Habitat naturel : forêt, majoritairement dans les régions chaudes, inexistants en région froide.
Durée de vie moyenne : 10 ans
Alimentation : carnivore, toutes sortes de proies
Reproduction : Après un accouplement printanier pouvant durer 24h et une gestation de 3 semaines la femelle pond 6 œufs qui éclosent après 2 semaines. Les petits étant extrêmement vulnérables leur mère reste près d'eux pour les défendre pendant un mois. Il n'est pas rare que les petits s'entre-tuent jusqu'à ce qu'il n'en reste que deux ou trois. Les petits ont un poison assez faible, qui s'intensifiera au fil des mois.
Prédateurs : Rares à cause de la dangerosité de cet animal, les cuirassés résistant à ses attaques et les hommes sont les principaux.
Moyens de défense : Ses crocs infligent une morsure profonde diffusant rapidement un poison mortel, pouvant tuer un homme en dix minutes, ralentissant son rythme cardiaque jusqu'à l'arrêt. Mais l'exen ne se contente pas de ce poison, il immobilise et enserre aussi sa proie pour l'empêcher de s'enfuir, ses anneaux se contractant fermement autour d'elle jusqu'à l'étouffer.
Grâce à une poche à venin les exen peuvent infliger deux morsures à faible intervalle si nécessaire. Ensuite il leur faudra quatre jours pour remplir la moitié de leur poche.
Comportement social : En dehors de la période de reproduction les Exens sont des animaux solitaires, ne tolérant aucun autre spécimen sur leur territoire de chasse.

Notes diverses : Les empoisonneurs affectionnent particulièrement le venin de ces serpents pour leurs préparations, aussi il n'est pas rare qu'ils envoient des chasseurs en trouver ou même en élèvent.
Cependant en très faible quantité et mélangé à certaines plantes ce poison peut également soigner l'hypertension et la tachycardie.



Herbivores




Autres régimes alimentaires

Bleum

Caractéristiques physiques : ils ressemblent à des lémuriens avec un pelage bleuté tacheté d'éclats lumineux.
Habitat naturel : la forêt de Caastial en Valonie
Durée de vie moyenne : 10 ans
Alimentation : frugivore
Reproduction : dès son jeune âge la femelle va pouvoir mettre bas. Très fertile ils peuvent se reproduire deux fois dans l'année, deux à quatre petits.
Prédateurs : les petits carnivores principalement.
Moyens de défense : ils vivent la nuit d'où leurs yeux qui émettent une certaine lumière aveuglante. Assez rapides ils se cachent dans les arbres. Leurs cris, perçants pour eux mais souvent à peine perceptibles pour les autres oreilles, préviennent leurs congénères du danger d'assez loin.
Comportement social : très sociables, ils vivent en groupe, souvent en grande communauté. Ce sont des petits chapardeurs. Ils aiment garder les fruits dans le creux des arbres, ce qui fait souvent de l'alcool réputé en Valonie. Ils n'aiment pas trop que les hommes touchent à leur cachette mais ils n'ont pas la force nécessaire pour les empêcher de prendre leur alcool.

Notes diverses :Il y a eu des essais de domestication mais sans succès. Les bleums sans leurs congénères perdent leur volonté de vivre. Il faudrait de grands élevages... Il en a eu pour essayer de monopoliser l'alcool mais dans un autre milieu que la forêt ils arrêtent de stocker les fruits dans les arbres. Leurs yeux brillants et leurs taches lumineuses sont souvent associés à des esprits des forêts aidant les voyageurs égarés la nuit tombée.
Cochinle

Caractéristiques physiques : Doté d'un corps assez disgracieux, de grandes oreilles et d'une tête presque cubique, cet animal mesure environ 40cm au garrot. Son pelage est d'un roux très nuancé sur la majorité de son corps et crème sur sa partie ventrale en été et en automne, et le reste de l'année il est majoritairement gris bien que la partie ventrale reste significativement plus claire.
Habitat naturel : Il vit principalement à la lisière des forêts ou des clairières, où il a un à deux terriers rudimentaires.
Durée de vie moyenne : 12 ans
Alimentation : Omnivore, il chasse souvent de petits rongeurs ou des serpents mais mange aussi des fruits, des feuilles et des racines.
Reproduction : A la fin de chaque printemps la femelle donne naissance à quatre à cinq cochinlons, qui seront sevrés en trois mois.
Prédateurs : Sa capacité à engraisser fait du cochinle un animal très apprécié des carnivores capables de le chasser.
Moyens de défense : Il choisira plutôt la fuite mais s'il est obligé de se battre ses coups de dents peuvent être assez redoutables, en particulier grâce à ses deux canines protubérantes.
Comportement social : Très sociable en période de reproduction, il vivra cependant seul entre la fin de l'été et la fin de l'hiver. Certains couples se retrouvent chaque année mais il s'agit plus d'une conséquence d'un territoire proche que d'une fidélité.

Notes diverses : Les cochinles sont pratiquement immunisés contre la plupart des poisons, ce qui en fait de très bons chasseurs de serpents. Les plus dangereux leur seront cependant fatals, ils ne s'attaqueront donc généralement pas aux espèces dont ils connaissent la haute toxicité.
Du fait de cette spécificité certains cochinles sont apprivoisés voire dressés dans les régions chaudes, et ils font d'ailleurs des animaux très fidèles et joueurs dès lors qu'ils sont en confiance avec leurs maîtres, et en particulier avec les enfants.
Dans son abdomen une région est particulièrement amère et toxique pour ses prédateurs, elle semble en effet avoir la particularité de stocker les poisons ingurgités dans sa vie. Pour cette raison les jeunes sont beaucoup plus chassés et les plus âgés peuvent généralement vivre en paix.
Feinal

Caractéristiques physiques : Mélange entre un renard et un fennec, fourrure rousse et noire, environ 40cm au garrot, yeux brun doré.
Habitat naturel : Un terrier en lisière de forêt
Durée de vie moyenne : 15 ans
Alimentation : charognard, quelques racines pendant l'hiver s'il ne trouve rien d'autre, peut chasser de petits rongeurs occasionnellement.
Reproduction : A partir de trois ans les femelles peuvent donner naissance à trois à cinq petits. Ils seront sevrés après leur sixième mois.
Prédateurs : Assez rares dans la mesure où ces petits animaux ne sont pas réellement une menace et n'entrent pas en concurrence avec d'autres du point de vue de la nourriture. Seuls les hivers les plus rudes encourageront les plus gros prédateurs à en faire leur repas, car leur chair n'est pas vraiment à leur goût.
Moyens de défense : La fuite ! Ils peuvent utiliser leurs crocs et leurs griffes contre des ennemis de leur taille ou plus petits mais en dehors de cela ce ne sont pas des animaux qui feront face naturellement.
Comportement social : Vivent généralement par couple. Les petits doivent quitter leurs parents deux mois après leur sevrage. Les deux partenaires sont très solidaires, ce qui fait que cet animal est parfois utilisé comme symbole par les amoureux faisant leur cour au travers de sculptures de bois, en particulier dans les milieux campagnards.

Notes diverses : Chassés pour leur fourrure essentiellement, mais leur rôle dans le cycle de la nature en éliminant les carcasses et leur allure plutôt sympathique leur donne une bonne réputation en dehors des villes. A l'abord des villes par contre ils sont beaucoup plus chassés car ils n'hésitent pas à venir chercher de la nourriture la nuit !
Hurile

  Caractéristiques physiques : Son pelage d’un bleu clair vif est très caractéristique. Le pelage de son ventre et de son visage est plus clair et ses oreilles et ses pattes sont nues. Il possède aussi une longue queue facilitant ses déplacements dans les arbres. Il ressemble à une petite peluche.
Habitat naturel : Vous n'en trouverez plus en milieu naturel. Ils sont très recherchés comme animaux domestiques, aussi ils ont depuis longtemps été capturés et éloignés de leur habitat naturel, les forêts denses. Ce sont des créatures arboricoles il est recommandé d’avoir un espace adapté pour qu’ils puissent grimper et se cacher comme ils aiment.
Durée de vie moyenne : Une vingtaine d'années
Alimentation : Insectivore et frugivore
Reproduction : Une fois adulte, âgée deux à trois ans, la femelle peut donner naissance à un petit après 4 mois de gestation, il faudra 6 mois pour que l'hurilon soit sevré mais il restera avec sa mère jusqu’à l'âge adulte.
Prédateurs : Souvent les carnivores arboricoles mais quand ils se permettent d’aller sur le sol cela peut être aussi les autres petites carnivores. Ils ne craignent pas trop les gros car ils les trouvent trop petit.
Moyens de défense : La fuite essentiellement mais ils ont l’étonnante capacité de trouver des fruits aux odeurs détestables et à les balancer sur l’ennemi afin que l’odeur les fasse fuir.
Comportement social : Ils peuvent être sociaux comme solitaires. Généralement il vaut mieux qu’ils vivent tout de même en couple. Ce sont des animaux très farceurs, ils aiment la compagnie des hommes et font de parfaits partenaires de jeux pour les enfants.

Notes diverses : Le prix des Huriles est tel que leur possession témoigne indirectement d'une fortune que seuls les nobles les plus puissants possèdent généralement. On en trouvera donc très rarement chez les bourgeois, et seulement s'ils sont prêts à consentir à ce sacrifice financier. En posséder un donne un certain prestige, recherché par beaucoup de riches habitants du continent.
Bien que ce soient des animaux fragiles ils sont souvent offerts aux enfants et leur intelligence est parfois employée à livrer de petits objets dans le domaine de leur maître.
A Occinaru et en Hérial, son commerce est particulièrement réglementé. En Valonie, il est un peu plus simple de s'en procurer mais le prix reste élevé.
Equipe administrative
avatar
Aller en basRevenir en haut
MessageRe: Bestiaire du Continent
Sam 28 Mar 2015 - 22:07
Plaines


Carnivores




Herbivores

Elkraven

Caractéristiques physiques : Très grand animal pouvant atteindre jusqu'à 1m80 à l'épaule (donc bosse non comprise), il est fait pour résister aux grands froids et dispose de bois d'une structure assez proche de l'ivoire bien que leur couleur diffère. Son allure générale donne l'impression d'un animal très primitif et d'une solidité à toute épreuve.
Sa bosse est constituée de graisse et a un volume variable selon la saison, presque invisible à la fin de l'hiver.
Habitat naturel : Les plaines froides bordées de bois. C'est un animal migrateur qui peut parcourir plus de mille kilomètres à chaque migration.
Durée de vie moyenne : Quarante à cinquante ans.
Alimentation : herbivore ruminant.
Reproduction : La période de reproduction débute au milieu de l'automne par de féroces combats de mâles, qui peuvent aller jusqu'à mettre leur vie en danger, bien que les morts immédiates soient assez rares et que ce soit plutôt des suites d'infections de leurs blessures. Systématiquement les deux mâles les plus faibles sont exclus du troupeau, et le plus fort fécondera de deux à quatre femelles. Ces dernières donnent naissance à deux elkravenions après 6 mois de gestation, qui seront sevrés en 5 mois.
Prédateurs : Rares sont les animaux osant s'attaquer aux elkravens car leur taille, leur férocité et l'effet du troupeau sont de terribles dissuasions. Seuls les dragons et autres animaux de même dangerosité vont jusqu'à l'affrontement.
Moyens de défense : Leurs bois sont redoutables, d'autant plus lorsqu'ils sont associés à la charge d'un animal d'un tel poids. Leurs morsures peuvent également avoir de terribles conséquences, car leurs mâchoires sont puissantes malgré leur régime alimentaire et l'absence de canines.
Comportement social : Bien que le troupeau ait une cohérence indéniable ces animaux sont bagarreurs et il n'est pas rare d'en voir se tester, même en dehors de la période de reproduction. D'un tempérament naturellement instable, ils peuvent très rapidement se mettre en colère malgré le calme qu'on peut leur supposer lorsqu'ils se nourrissent paisiblement.
Les mères sont très protectrices avec leurs petits, et ne laissent jamais les mâles s'en approcher, mais une fois les elkravenions sevrés le lien s'étiole rapidement.

Notes diverses : Quelques tentatives de domestication ont été faites mais le caractère de ces animaux et le danger qu'ils représentent ont eu raison des plus tenaces. Quelques groupes de chasseurs s'aventurent parfois à traquer des mâles isolés après la période de reproduction, et la fourrure ainsi que les bois sont vendus très chers.
Saargàn

Caractéristiques physiques : Environ 120cm au garrot, de robe brune aux poils très courts la majorité de l'année, en dehors de l'hiver où une fourrure plus abondante et plus claire recouvre son corps en dehors des pattes à partir du genou. Assez massif donc lourd, dispose d'une ossature solide et d'une bonne résistance générale.
Habitat naturel : Les plaines du Continent majoritairement, parfois en lisière des bois par temps très chaud.
Durée de vie moyenne : 30 ans.
Alimentation : Toutes sortes d'herbes, feuilles.
Reproduction : Une fois par an et à partir de ses trois ans la femelle a un saarganon.
Prédateurs : Tous les carnivores des plaines plus grands qu'eux ou en grande meute.
Moyens de défense : Ruades, morsures, coups de sabot en tout genre, piétinement.
Comportement social : Vivent naturellement en troupeaux très soudés. Peuvent également vivre par deux si domestiqués mais dans ce cas toute séparation sera un déchirement pour eux et il sera long de leur trouver un nouveau partenaire.
Assez sociables avec les autres animaux domestiques et avec les humains s'ils sont bien traités, peuvent être très fidèles à leurs maîtres.

Notes diverses : Utilisé principalement comme animal de bât ou d'attelage, mais aussi pour servir de monture aux enfants des riches convoyeurs. Sa viande n'est consommée par les hommes qu'en cas d'extrême nécessité car elle est assez dure et les propriétaires de ces animaux y sont souvent très attachés.
Sa vitesse de course est honorable mais inférieure à celle des chevaux.



Autres régimes alimentaires

Pheiédra

Caractéristiques physiques : Si sa tête rappelle celle de l'éléphant son corps couvert d'une épaisse fourrure blanche ornée de lignes noires l'en distingue nettement, de même que la morphologie de ses pattes dotées d'ivoire noir. Ses yeux particuliers, dépourvus de cils, ont une couleur brillante entre l'émeraude et l'or. On a longtemps cru qu'il avait deux paires d'yeux, avant de comprendre que la réplique la plus proche de ses oreilles n'était qu'un ornement naturel.
Un pheiédra mesure de trois à quatre mètres au garrot selon les individus.
Habitat naturel : Majoritairement dans les plaines aux abords des montagnes, toujours dans les régions les plus froides du continent. Autrefois on n'en trouvait que dans des endroits déserts de présence humaine mais maintenant de petits troupeaux les côtoient parfois.
Durée de vie moyenne : Entre 50 et 70 ans.
Alimentation : Principalement des herbes mais aussi des racines et des fruits.
Reproduction : A partir de ses trois ans la femelle pheiédra peut donner naissance à un pheiédreau par an. Les couples de cette espèce sont très fidèles et très soudés, si bien qu'ils sont parfois un symbole fort pour les hommes côtoyant les mêmes terres, qui les sculptent parfois pour les offrir à leur moitié.
Les pheiédreaux seront sevrés à cinq mois puis resteront avec le troupeau.
Prédateurs : Longtemps les hommes les ont chassés massivement mais désormais seuls quelques groupes de chasseurs le font encore. Les grands fauves peuvent parfois traquer les individus faibles et isolés, ainsi que les animaux les plus dangereux du continent.
Moyens de défense : Ses défenses sont des armes redoutables capables d'embrocher le cuir le plus épais. La masse du pheiédra lui permet également de tuer ses adversaires en les piétinant sous ses énormes pattes.
Comportement social : Bien que chaque couple soit très soudé et que le troupeau soit une entité où les affrontements sont rares les pheiédras sont relativement indifférents les uns aux autres. Ils cohabitent pacifiquement et les quelques conflits concernent seulement les individus encore en recherche d'un partenaire.

Notes diverses : Du fait de leurs grandes capacités ce sont des animaux extrêmement chers, si bien qu'ils n'appartiennent généralement qu'à des personnes d'une richesse exceptionnelle. Synonyme d'un certain pouvoir, leur commerce est très contrôlé.
Il arrive cependant que certains groupes d'hommes assez détachés de la civilisation et vivant loin de la plupart des valeurs commerciales en possèdent un ou deux.
Equipe administrative
avatar
Aller en basRevenir en haut
MessageRe: Bestiaire du Continent
Sam 28 Mar 2015 - 22:07
Grottes et Montagnes


Carnivores

Goulauke

Caractéristiques physiques : d'une taille moyenne cette sangsue aux allures de chauve souris, possède une puissante mâchoire et une pique à l'extrémité de sa queue et ses ailes. Les membranes de ses ailes sont fines tandis que le reste de son corps semble être aussi dur que de la pierre.  
Habitat naturel : Les mines d'Altla (Valonie) et dans les grottes de Pandore (Occinaru) elles sortent parfois en forêt pour se nourrir.
Durée de vie moyenne : 5 ans environ
Alimentation : carnivore elle ne laisse que des os bien propres.
Reproduction : ovipares et hermaphrodites
Prédateurs : Dans leurs mines et grottes elles n'en ont pas sauf si une plus forte créature à décidé d'y habiter. Les hommes aussi essayent de s'en débarrasser à cause de leur dangerosité.
Moyens de défense : sans qu'on puisse très bien l'expliquer (probablement une magie puissante) elles peuvent comme disparaître dans le paysage pour fondre facilement sur leur proie. Elles effacent aussi leur présence si bien qu'il est très difficile de les chasser. Elles utilisent leur salive corrosive et leurs crochets pour attaquer. Leurs laves sont aussi pour elles de bons moyens de se défendre car elles protègent toujours leur mère.
Comportement social : généralement c'est une femelle pour deux larves accrochées sur son dos. Pour préserver leur race elles cachent les œufs en attendant que les larves grandissent. Une fois que les larves voient leurs ailes pousser et peuvent se débrouiller (1 à 2 ans) d'autres œufs sont pondus.

Notes diverses : Rien de ces créatures n'est utile pour l'homme. Elles restent de la vermine et un véritable fléau pour les mineurs. Les gamers n'aiment pas particulièrement se battre avec elles car elles sont particulièrement agaçantes à effacer leur présence par magie. Les larves quittent le dos de leur mère seulement pour manger.

Larves de Goulauke

Caractéristiques physiques : gluantes pour s'accrocher au dos de leur mère. Elles possèdent des tentacules qui leur permettent de se déplacer une fois au sol et d'accrocher leurs victimes.
Durée de vie moyenne : 1 à 2 ans avant de prendre leur taille adulte et de pouvoir pondre
Moyens de défense : leur salive corrosive et leur tentacules qui ont une forte poigne. Leur mâchoire aussi est assez puissante pour rester fermement ancrée dans un membre mais elles préfèrent faire fondre les chairs pour les déguster.
Comportement social : elles restent accrochées au dos de leur mère sauf pour s'alimenter.

Notes diverses : leur sorte de ventre est une poche de leur acide corrosif. L'exploser est dangereux mais un bon moyen de les éliminer. Il est possible de retourner l'acide sur leur mère, qui craint sa propre salive quand c'est en très grosse quantité.




Herbivores




Autres régimes alimentaires
Equipe administrative
avatar
Aller en basRevenir en haut
MessageRe: Bestiaire du Continent
Sam 28 Mar 2015 - 22:08
Lacs et Rivières


Carnivores

Galganon

Caractéristiques physiques : Énorme reptile de couleur corail strié de noir, dont la queue hérissée de pointes peut atteindre jusqu'à 6 mètres et le corps jusqu'à 4 mètres de long (sans la queue). Il possède une langue qu'il peut projeter à l'instar de celle du caméléon et ses yeux pivotent selon un axe central pour lui donner un angle de vision jusqu'à 300°.
Il est capable de nager sous l'eau pendant environ 15 minutes sans reprendre sa respiration.
Ses cornes annelées poussent tout au long de sa vie et on estime qu'un anneau noir équivaut à trois ans chez cette créature. Elles peuvent néanmoins casser, donc cette estimation n'est pas toujours faisable.
Habitat naturel : Les rivières bordées de falaises dans lesquelles il trouvera des grottes pour faire son nid.
Durée de vie moyenne : de 10 à 60 ans selon ses prédateurs.
Alimentation : Majoritairement carnivore, il est également piscivore à l'occasion, par facilité.
Reproduction : A partir de ses deux ans et tous les deux ans la femelle peut pondre deux œufs. Une femelle peut parcourir des centaines de kilomètres pour trouver un mâle, car chez cette espèce ce sont les femelles qui accomplissent les démarches nuptiales.
Après la ponte les œufs éclosent dans les 90 jours qui suivent, et le mâle s'occupe de ses petits (Galganions) pendant trois semaines, car la femelle retourne dans son territoire d'origine dans les trois jours suivant la ponte.
Prédateurs : Les dragons et autres créatures de même dangerosité, ainsi que les hommes lorsqu'ils se réunissent pour les chasser.
Moyens de défense : Sa queue puissante est son principal atout, il s'en sert pour fouetter, assommer, blesser profondément à l'aide de ses pointes en os recouvertes d'écailles et même parfois enserrer ses proies en l'enroulant autour d'elles. Ses coups de langue peuvent aussi être déstabilisants, car même si elle peut être tranchée elle est dure et précise. Ses cornes lui servent en revanche surtout de protection pour sa nuque, du fait de leur inclinaison vers l'arrière il peut difficilement les utiliser pour attaquer. Même si ses morsures sont redoutables avec ses dents pointues il ne mord généralement ses proies que pour les achever.
Il présente en outre une résistance à la magie assez prononcée.
Comportement social : Animaux solitaires en dehors de leur reproduction. Leurs besoins en nourriture sont tels que leurs territoires doivent être grands et ils se battent jusqu'à la mort si l'un d'eux cherche à accaparer le territoire d'un autre.

Notes diverses : Leurs territoires peuvent s'étendre très loin le long d'une rivière mais ils ne quittent jamais les abords de celle-ci de plus d'une dizaine de kilomètres, car ils se déshydratent très vite loin d'un point d'eau. Il faut généralement six à huit hommes bien entraînés et équipés pour en venir à bout.
Sa peau écailleuse vaut très cher et ses dents comme ses griffes peuvent être vendues pour l'artisanat.



Herbivores




Autres régimes alimentaires
 

Bestiaire du Continent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Poster avec [Changer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Trois Iles :: Prologue :: Il était une fois... :: Pour en savoir plus :: Manuel du Continent-
Fermer
Guide de démarrage
Voir le guide complet
Convertisseurs

Temps Universel : Années du calendrier terrestre
Temps Cité : Année 0 = l'humanité entière vit dans la Cité
Temps Continent : Année 0 = l'humanité vivant sur le Continent a débuté son calendrier
OceinSyblinValin
Carte du continent
Pour les écrans de moins de x : ouvrir dans un nouvel onglet